Les migrations nycthemerales differentielles suivant l'age du meroplancton

  • M. H. Daro
  • Published 2005 in Hydrobiological Bulletin

Abstract

Divers auteurs ~tudiant les migrations du zooplancton ont observ~ que le m~roplancton n'effectuait pas de migrations verticales nycth~m~tales mais plQtot que certains stades de dEveloppement restaient attaches a certaines profondeurs. Ainsi CAREIKER (1969) a montr~ que les jeunes larves de l'hu~tre am~ricaine se tenaient dans les eaux superficielles tandis que les larvas plus ~g~es occupai~nt les eaux profondes. KUNKLE (1958) a montrE que tousles stades de ce m~me animal ~taient distribu~s de mani~re homog~ne sur toute la colonne d'eau. JOEGENSEN (1923) a r~colt~ les stades jeunes des larves de dEcapodes dans les eaux profondes et les stades @g~s dans les eaux superficielles. KOREINCA (|941) et COLE et KNIGHT-JONES (~949) n'ont pas mis de migrations de l'hu~tre plate en ~vidence. BANSE (1956) observa dans la bale de Kiel que des stades particuliers de polych~tes et d'~chinodermes ~taient attaches ~ des masses d'eau diff~rentes suivant leur stade de dEveloppement. Seul PEPITA (|955) a observ~ des migrations verticales de larves de lamellibranches, gast~ropodes, cirrip~des, dEcapodes au cours d'une ~clipse solaire. Nous avons pu mettre en ~vidence des migrations verticales dum~roplancton dans le Bassin de Chasse d'Ostende, biotope de faible profondeur (|,5 m) (publication en preparation). Nous avons ensuite recherche si des stades particuliers de dEveloppement ~taient responsables des migrations. Pour ce faire, nous avons dEterminE toutes les classes de tailles des diff~rentes esp~ces r~coltEes au cours d'un cycle de 24h raison de 11 prises d'~chantillons.

Topics

3 Figures and Tables

Download Full PDF Version (Non-Commercial Use)